Dans un précédent article, nous avons vu comment une des valeurs du manifeste agile : “La collaboration avec le client, plus que la négociation contractuelle” à donné naissance à la plus profitable licence de jouet de l’Histoire, à savoir celle de Star Wars.

Dans cet article, nous allons voir que quelques années plus tôt encore, Bruce Lee nous montrait la voix d’un autre principe agile : “L’adaptation au changement plus que le suivi d’un plan” mais aussi “Les individus et leurs interactions plus que les processus et les outils”, même si dans ce cas-là, “Les individus et leurs interactions” se rapporte plutôt à distribuer des pains.

Nous allons voir qu’encore une fois, les principes lean et agiles sont autours de nous, grâce à une petite étude du Jeet Kune Do créé par Bruce Lee. Personne ne pouvant dire que Bruce Lee n’était pas agile, la preuve :

Photo de Bruce Lee Foundation : https://twitter.com/bruceleefdn

Qu’est-ce que le jeet kune do ?

D’après la page Wikipedia, le Jeet Kune Do (ou « voie du poing qui intercepte ») est un concept martial, principalement à mains nues, créé par Bruce Lee aux alentours de 1967.

Comme le lean, l’agilité et Scrum, le JKD est un condensé des observations faites par son créateur pour ne garder que le plus impactant et efficace.

Jeet Kune Do is not an organized institution that one can be a member of. Either you understand or you don’t, and that is that. There is no mystery about my style. My movements are simple, direct and non-classical. The extraordinary part of it lies in its simplicity. Every movement in Jeet Kune Do is being so of itself. There is nothing artificial about it. I always believe that the easy way is the right way.

Bruce Lee (Sept. 1971), “Liberate Yourself From Classical Karate”, Black Belt Magazine, Rainbow Publications

Shuhari

Nous reproduisons ce que nous avons appris lorsque nous sommes dans l’action, par réflexe, grâce à notre phase d’apprentissage. Bruce Lee explique que nous devons surpasser cette phase :

Le pratiquant ne doit pas s’en tenir à son art, il doit chercher pourquoi il le pratique et sentir ce qui est bon pour lui et ce qui ne l’est pas

Bruce Lee

Puis dans un acte de grande réflexion sur nous-même, nous devons transformer notre savoir pour en créer un nouveau :

Absorbe ce qui est utile, rejette ce qui ne l’est pas et ajoute ce qui t’est propre.

Bruce Lee

Peut-être avez vous reconnu le concept (japonais) de Shuhari qui décrit les 3 phases de l’apprentissage et qui est souvent utilisé dans l’agilité pour décrire le parcours d’un Scrum Master ou d’un coach agile.

L’adaptation au changement plus que le suivi d’un plan

Comme les professionnels des Arts Martiaux, nous avons été formés aux dogmes et styles de combats pré-établis et figés, qui sont chez nous des styles de communications et le pouvoir.

L’un des grands principes du jeet kune do est justement que les arts martiaux traditionnels étaient fait pour être pratiqués en démonstration ou en compétition avec des règles rigides et parfois mal adaptées au “vrai combat” qui lui, ne répond pas aux règles ni à l’esprit sportif de la compétition.

Avec le jeet kune do, Lee conseille toujours de s’adapter pour être le plus efficace possible. Par exemple, un coup de pied au visage est très spectaculaire, pourtant, c’est assez risqué car vous utilisez le point le plus bas de votre corps pour frapper celui le plus haut de votre adversaire. Celui-ci à donc plus de temps pour parer ou éviter et riposter.

En combat réel, celui qui sort vainqueur n’est pas celui qui lève le plus haut la jambe, ni même celui qui frappe le plus fort. C’est celui qui a été le plus efficace.

Bruce Lee

Lee dit qu’il faut mordre, griffer, frapper à terre et utiliser les objets autour de vous. Bref, de vous adapter et d’utiliser tout ce que vous avez.

Il y a bien d’autres choses qu’on peut rapprocher des valeurs de Bruce Lee comme le lean.

Non pas l’accumulation au quotidien mais la perte au quotidien. Supprimez le superficiel.

Bruce Lee, Tao du jeet kune do, éditions BudoScope, 1997

Conclusion

Plus le temps passe, plus je me rends compte que le monde autour de nous est rempli d’exemples de solutions lean et agiles. J’ai déjà eu l’occasion d’en démontrer quelques exemples, qu’ils soient pris dans la Nature ou comportementaux.

Bruce Lee peut nous enseigner, à nous Scrum Master et coach agiles, que sa philosophie de combat peut nous aider à vivre notre agilité au quotidien, comme un tout (et qu’il faut manger 5 fruits et légumes par jour et contracter les abdos à chaque fois qu’on passe une porte pour se muscler).

Using no way as way; having no limitation as limitation.

Bruce Lee

Bonus

Rare image de Bruce Lee lutant contre l’immobilisme et les processus de SAFe :

https://giphy.com/gifs/justin-g-kick-bruce-lee-xTcnTjeH5rtf6bdlwA

Bibliographie

Leave a Reply